L’Etat providence, perfectible face à la fracture sociale

Les gilets jaunes illustrent le malaise de la classe moyenne inférieure.
Les gilets jaunes illustrent le malaise de la classe moyenne inférieure. - Mathieu Golinvaux / Le Soir

L’Etat providence n’a jamais été autant décrié qu’aujourd’hui et pourtant il n’a sans doute jamais été aussi nécessaire ». L’article paru ce jeudi sur le site de l’Ires (Institut de recherches économiques et sociales – UCL) dans le nº 152 de Regards Economiques commence par cette phrase en forme de constat. La plainte sociale est évidente, criante même parfois. Et pourtant, les outils de solidarité sont là.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct