Valérie Glatigny au «Soir»:«Un étudiant doit savoir s’il a réussi ou s’il est en échec»

Valérie Glatigny au «Soir»:«Un étudiant doit savoir s’il a réussi ou s’il est en échec»
PIERRE-YVES THIENPONT

Biberonnée au libéralisme social par son mentor Louis Michel, Valérie Glatigny a travaillé pendant près de vingt ans dans l’ombre des cercles de décisions nationaux et européens. Après de longues semaines passées dans les dossiers, elle sort de son silence et livre, pour les lecteurs du Soir, ses priorités.

Un recteur estime que le politique n’a pas conscience de la situation l’enseignement supérieur. Vrai ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct