Rendre le Nutri-Score obligatoire pourrait sauver des vies

Officiellement introduit en Belgique depuis avril dernier, le Nutri-Score était déjà apparu depuis août 2018 chez Delhaize, suivi de Colruyt Group. © Belga.
Officiellement introduit en Belgique depuis avril dernier, le Nutri-Score était déjà apparu depuis août 2018 chez Delhaize, suivi de Colruyt Group. © Belga.

Une opération de réétiquetage de produits alimentaires dans un supermarché du quartier européen à Bruxelles, suivie d’une conférence de presse au Parlement européen. C’est par ces actions de médiatisation, ce jeudi en fin de matinée, qu’une dizaine d’eurodéputés de différents horizons politiques, à l’initiative de la Française Michèle Rivasi (Verts/ALE), ont voulu appeler les citoyens des 28 Etats membres à se mobiliser pour rendre le Nutri-Score obligatoire sur tous les emballages alimentaires. Le Nutri-Score, c’est ce logo à cinq lettres (de A à E) et cinq couleurs (du vert foncé au rouge), basé sur la composition des aliments et censé présenter en un coup d’œil la qualité nutritionnelle des produits emballés, singulièrement ceux qui sont transformés. A, c’est super-sain ; E, on consomme avec modération et en petites quantités.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct