Le déficit public belge va continuer de s’aggraver

Sophie Wilmès, Première ministre
Sophie Wilmès, Première ministre - Silvain Piraux

La Commission européenne a prédit jeudi un déficit public belge en forte augmentation dans les trois prochaines années, plongeant – à politique inchangée – à 1,7 % cette année, 2,3 % en 2020 et 2,6 % en 2021.

Au printemps, quand le gouvernement fédéral était déjà en affaires courantes depuis plus de quatre mois, la Commission chiffrait encore ce déficit des finances publiques à 1,3 % du produit intérieur brut (PIB), venant de 0,7 % l’an dernier.

En creusant son déficit, la Belgique fait ainsi figure de mauvaise élève de la classe européenne, alors que la moyenne dans la zone euro est relativement stable (0,7 % en 2019, 0,8 % l’an prochain et 1 % en 2020).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct