«Non aux cadences infernales», clament les traders européens

© Reuters.
© Reuters.

humeur

Le trader est un homme ou une femme (mais c’est beaucoup plus rare, nous y viendrons) comme les autres. Le matin, il aime prendre son petit-déjeuner à son aise en feuilletant le Financial Times, avant de conduire les enfants à l’école. Et le soir, il apprécie d’aller chercher ces mêmes enfants à la sortie des cours, avant de retrouver la chaleur de son foyer, à temps pour siroter un apéro, un œil sur les devoirs des petits et l’autre sur la casserole où mijote le repas familial.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct