Le directeur de la police judiciaire au «Soir»: «Il manque 800 enquêteurs»

Eric Snoeck
: «
Nous devons redresser notre niveau de performance par rapport à ces mafias. C’est urgent car, lorsqu’il y a un vide, le milieu criminel s’en empare.
»
Eric Snoeck : « Nous devons redresser notre niveau de performance par rapport à ces mafias. C’est urgent car, lorsqu’il y a un vide, le milieu criminel s’en empare. » - Pierre-Yves Thienpont.

Arrivé de Liège fin mai, Eric Snoeck commence à imprimer sa marque à la direction générale de la police judiciaire fédérale (PJF). Après une période marquée par les attentats terroristes, il souhaite diriger les projecteurs sur d’autres menaces : les mafias, la corruption. Le tout dans un contexte budgétaire défavorable.

39 migrants vietnamiens ont été retrouvés morts dans un camion frigorifique en Grande-Bretagne. Parvenez-vous à remonter les filières de passeurs jusqu’aux dirigeants de ces organisations ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct