Lavomatickx Passez notre monde à la machine

<span>Lavomatickx</span> Passez notre monde à la machine
Laurence Baeke

Dégaine de cow-boy, éperons sur les santiags, regard noir, gâchette fébrile : à détailler le personnage qui ouvre Lavomatickx , on pourrait se croire dans Règlement de compte à OK Corral , sauf que le décor nous oriente plutôt vers une série B située dans un lavoir automatique du Brabant wallon. Soyez prévenus : tout le reste est ainsi, superposant les pistes jusqu’à l’overdose.

La nouvelle pièce de l’UBIK Group nous fait penser à cette chaussette rose fuchsia oubliée dans le tambour qui vient déteindre sur votre linge blanc. Tout comme vos vêtements ressortent de la machine avec une couleur indescriptible, Lavomatickx se présente comme un objet impénétrable, mélange d’élans hétéroclites.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct