Union européenne: la France remet en cause les «3%» – ou pas?

Le président français Emmanuel Macron.
Le président français Emmanuel Macron. - Photo News.

La France veut-elle revoir la « règle des 3 % », inscrite dans le traité d’union monétaire et interdisant aux Etats d’afficher un déficit public supérieur à 3 % du produit intérieur brut (PIB) ? Les propos contradictoires des autorités françaises, au cours des derniers jours, suggèrent plutôt une « sortie » mal contrôlée. Cette semaine, le président Macron créait ainsi la surprise (et suscitait des froncements de sourcils à Berlin) en affirmant, dans un entretien à l’hebdomadaire britannique The Economist, que le maintien du déficit public des pays de la zone sous la barre des 3 % du PIB relevait d’un « débat d’un autre siècle ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct