Le testament de Donald Tusk: «Je n’ai pas été un diplomate, mais un politique»

«
Je suis un vrai libéral, c’est vrai. Mais cela ne s’est jamais opposé dans mon esprit à la démocratie chrétienne.
» © Hatim Kaghat.
« Je suis un vrai libéral, c’est vrai. Mais cela ne s’est jamais opposé dans mon esprit à la démocratie chrétienne. » © Hatim Kaghat. - HATIM KAGHAT.

Rencontre

Cela faisait deux ans que nous sollicitions un entretien avec Donald Tusk. Un entretien pour parler de fond, à distance des rebondissements quotidiens des grands dossiers de la politique européenne. Mais aussi pour mieux comprendre ce premier haut dirigeant de l’UE issu d’Europe centrale dont les interventions publiques découpées au scalpel ont souvent fait grogner les 28 dirigeants dont il a présidé les travaux pendant cinq ans. Mais autant le président du Conseil européen fut à ce titre un client chéri de la presse, autant il a réduit aux doigts des deux mains le nombre de grandes interviews accordées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct