La manager qui classait ses employés par couleur de peau risque jusqu’à un an de prison

La manager qui classait ses employés par couleur de peau risque jusqu’à un an de prison

La gérante du magasin JD sports suspectée de propos racistes, a été privée de liberté le temps de son audition vendredi matin, a indiqué le parquet de Liège. La principale intéressée risque jusqu’à un an de prison ainsi qu’une amende.

La jeune femme a été privée de liberté vendredi matin le temps de son audition. « Cette privation de liberté était la seule façon législative d’obtenir l’audition rapidement », a précisé Catherine Collignon, la magistrate presse du parquet de Liège. Cette privation de liberté a pris fin au terme de l’entrevue.

La suspecte reconnaît les faits, mais minimise ses paroles en expliquant qu’elle s’exprimait sur le ton de l’humour. Le parquet insiste sur le fait que le ton utilisé, ne modifie en rien l’infraction commise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct