Arabie Saoudite: une sulfureuse fondation de MBS invitée à un forum de l’Unesco à Paris

Bader al-Assaker, secrétaire général de la fondation Misk, mais aussi chef de cabinet du prince héritier et chargé de ses affaires privées. © D.R.
Bader al-Assaker, secrétaire général de la fondation Misk, mais aussi chef de cabinet du prince héritier et chargé de ses affaires privées. © D.R.

Les temps sont durs pour Mohammed ben Salman, le prince héritier du royaume saoudien. Les temps sont durs pour Mohammed ben Salman, le prince héritier du royaume saoudien. Depuis l’assassinat de l’opposant Jamal Khashoggi, le 2 octobre 2018 à Istanbul par un commando venu de Riyad, les portes se referment et les soutiens étrangers se raréfient. Désireux de redorer son blason, « MBS » joue de sa fortune et de son entregent pour donner une image plus flatteuse de lui et de son pays. Patatras : le 23 septembre à New York, en marge de l’assemblée générale des Nations unies, une pétition de 7.000 signatures impulsée par des ONG a eu raison de la soirée spéciale organisée à la New York Public Library (NYPL) par sa fondation caritative Misk.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct