Un salarié sur cinq est en risque d’épuisement

Un salarié sur cinq est en risque d’épuisement
Pierre-Yves Thienpont

Quelque 18 % des salariés sont en risque d’épuisement, ressort-il d’une analyse de Bright Link, une spin-off de l’UCLouvain spécialisée dans la prévention du burn-out. Les conclusions sont publiées samedi par L’Echo.

Les personnes interrogées se plaignent surtout de symptômes physiques, ressentis par plus d’un travailleur sur quatre (29,6 %), selon le « baromètre de l’épuisement 2019 ». Les tensions musculaires, les problèmes d’insomnie et les problèmes intestinaux sont le plus souvent cités. De plus, seuls quatre salariés sur dix (41,6 %) estiment se réveiller bien reposés.

A côté de la fatigue physique, une fatigue émotionnelle est aussi ressentie par un salarié sur cinq (20,8 %). Les symptômes les plus fréquemment mentionnés sont l’anxiété, l’irritabilité ou encore la susceptibilité. Enfin, une fatigue cognitive est ressentie par un salarié sur six.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct