Au Standard, le banc fait la différence

Obbi Oulare et Mehdi Carcela font souvent la différence lorsqu’ils viennent du banc.
Obbi Oulare et Mehdi Carcela font souvent la différence lorsqu’ils viennent du banc. - Photo News

Les prochains visiteurs du bord de Meuse seront les Malinois, des candidats au top 6 tant convoité. Une formation débordant de solidarité et de roublardise. Le Standard devra donc une nouvelle fois multiplier les assauts pour faire tomber l’opposition. Pour ce faire, il pourra compter sur des joueurs qui ne calculent pas physiquement.

« Les titulaires s’arrachent, se donnent corps et âme et fatiguent leurs adversaires », glisse Renaud Emond. « Et si cela ne suffit pas, nous pouvons compter sur la fraîcheur de remplaçants qui abordent les débats avec la même philosophie. Quand le coach change quelqu’un, la qualité reste la même, c’est une immense force ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct