Roman Polanski, accusé de viol en France, nie les faits

Roman Polanski
Roman Polanski - Photo News

Roman Polanski, accusé par une Française, Valentine Monnier, de l’avoir violée en 1975, réfute cette accusation « avec la plus grande fermeté », a indiqué dimanche son avocat, qui réfléchit « aux suites judiciaires à apporter » à la publication de ce témoignage dans le Parisien.

« M. Polanski conteste avec la plus grande fermeté cette accusation de viol », affirme Me Hervé Temime dans un communiqué transmis à l’AFP. « Nous travaillons aux suites judiciaires à apporter à cette publication », souligne l’avocat, qui précise que le réalisateur, dont le prochain film sur l’Affaire Dreyfus sort mercredi en France, « ne participera pas au tribunal médiatique et moi pas davantage ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct