Le plan national climat 2.0 reste encore très flou

Le plan national climat 2.0 reste encore très flou

D’ici à la fin de l’année, la Belgique doit soumettre à la Commission une version revue et corrigée de son plan national énergie-climat. Notre pays doit répondre à une série de critiques émises par l’exécutif européen : pas assez précis, pas assez intégré, pas assez ambitieux sur les renouvelables (la Belgique vise 18 % de la consommation d’énergie en 2030, la Commission en voudrait 25 %), trop optimiste sur les agrocarburants… Les circonstances ne favorisent ni une réponse rapide ni une réponse ambitieuse aux remarques européennes. Les gouvernements régionaux viennent à peine d’être installés, le fédéral est en affaires courantes. La Région bruxelloise a été la première à présenter une version corrigée de sa contribution. Elle a notamment rehaussé son objectif de réduction des gaz à effet de serre de 32 à 40 % en 2030 par rapport à 2005.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct