Sur les scènes de théâtre, fini le répertoire et place au reporter!

La création «
Paying for it
» permet de mieux cerner la prostitution en lui donnant son relief émotionnel. © D.R.
La création « Paying for it » permet de mieux cerner la prostitution en lui donnant son relief émotionnel. © D.R.

DOSSIER

Il y a des terrains où l’on ne fait tout simplement pas le poids. Vous pouvez aligner les faits, les chiffres et les graphiques sur l’évolution du nombre de morts en Méditerranée, votre article ne sera jamais aussi puissant qu’une pièce de théâtre qui convoque sur scène la vie d’une poignée de migrants rescapés. D’un côté, la rigueur, la neutralité et l’information. De l’autre, la vie, l’engagement et l’émotion. Bien sûr, la scène, qui s’enflamme ponctuellement sur l’un ou l’autre drame, ne remplacera jamais le travail quotidien et désintéressé de la presse, mais il faut reconnaître à l’art une force de frappe plus puissante, dans l’instant, que tous les articles, sur la durée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct