Le professeur russe qui se prenait pour Napoléon a tué et démembré sa compagne

Le professeur avait souvent été dénoncé pour ses violences. Contre des étudiants. Mais surtout sur des femmes dont certaines avaient déposé des plaintes.
Le professeur avait souvent été dénoncé pour ses violences. Contre des étudiants. Mais surtout sur des femmes dont certaines avaient déposé des plaintes. - Reuters.

C’est l’histoire, terrifiante, d’un célèbre historien devenu un meurtrier sanguinaire. Oleg Sokolov, 63 ans, grand spécialiste de Napoléon, multipliait depuis des années titres et honneurs. Depuis samedi soir, il est derrière les barreaux après avoir avoué le meurtre de sa jeune compagne, tuée au fusil à canon scié, puis démembrée au couteau de cuisine. Il a été arrêté à Saint-Pétersbourg alors que, en état d’ivresse, il tentait de jeter dans la Moika, l’un des principaux canaux de l’ex capitale impériale, un sac à doc. A l’intérieur : deux mains de femme.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct