Nucléaire: la tension monte sur les entorses de Téhéran

Téhéran viole-t-il désormais le pacte censé garantir que la république islamique ne puisse pas se doter de l’arme atomique
?
Téhéran viole-t-il désormais le pacte censé garantir que la république islamique ne puisse pas se doter de l’arme atomique ? - AFP.

L’Iran a-t-il cette fois dépassé les bornes ? En annonçant, la semaine dernière, une nouvelle marche arrière, la quatrième du genre par rapport aux engagements souscrits dans le cadre de l’accord nucléaire de 2015, Téhéran viole-t-il désormais ce pacte, censé garantir que la république islamique ne puisse pas se doter de l’arme atomique ?

La question était sur la table, lundi, des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Les ministres étaient conviés à un débat « stratégique » sur la sécurité dans la région du Golfe mais les derniers avatars du JCPOA (l’acronyme, en anglais, pour le Plan d’action commun sur le nucléaire iranien) ont mobilisé l’attention.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct