Colombie: «Si on parle on nous tue, si on se tait aussi»

Cristina Bautista a été assassinée le 29
octobre.
Cristina Bautista a été assassinée le 29 octobre. - Twitter.

Si on parle on nous tue, si on se tait on nous tue, alors autant parler », avait déclaré, le 29 octobre, Cristina Bautista, 42 ans, dirigeante du peuple Nasa, lors d’un rassemblement de sa communauté près de Tacueyo (département du Cauca) dans le sud-ouest de la Colombie. Quelques heures après, elle perdait la vie avec quatre de ses compagnons de la Garde indigène (non armés), victime d’un attentat attribué à un groupe présenté comme une dissidence de l’ancienne guérilla des Farc.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct