L’assurance autonomie wallonne lâchée par tous les partis sauf le CDH

Alda Greoli est revenue à la charge. Mais rien n’y a fait
: la majorité PS-MR-Ecolo a fait barrage comme un seul homme au projet d’assurance autonomie. © Belga.
Alda Greoli est revenue à la charge. Mais rien n’y a fait : la majorité PS-MR-Ecolo a fait barrage comme un seul homme au projet d’assurance autonomie. © Belga.

Le 28 février, le gouvernement MR-CDH alors aux affaires en Wallonie approuvait en troisième lecture le projet d’assurance autonomie de la ministre humaniste Alda Greoli. En bref : dès 2020, chaque Wallon paierait une cotisation annuelle de 36 euros (sauf revenus d’insertion et bénéficiaires d’intervention majorée) qui lui garantirait l’accès à des services d’aide en cas de perte d’autonomie. L’affaire était pliée, pensait-on. Mais patatras !, MR et CDH perdaient leur majorité au parlement et le dossier restait dans les limbes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct