La Commission des provisions nucléaires appelle à changer la loi au plus vite

© Photo News.
© Photo News.

Il n’est pas encore paru, mais le prochain rapport annuel de la Commission des provisions nucléaires (CPN), révélé par nos confrères de L’Echo, fait déjà du bruit. En cause, un avis par lequel la CPN dit, en substance, que le temps presse pour modifier la loi du 11 avril 2003, qui règle actuellement la question de la gestion des déchets des centrales nucléaires, dont la dernière fermera ses portes en 2025. « Une fois de plus, le besoin urgent de revoir la loi du 11 avril 2003 s’est vérifié afin d’éviter que les défauts et lacunes du texte actuel (…) ne perpétuent un risque considérable qui pourrait avoir pour conséquence que la population belge doive supporter à l’avenir les énormes coûts (estimés pour l’heure à plus de 10 milliards d’euros pour le bâtiment de stockage à long terme, NDLR) pour le démantèlement des centrales nucléaires et/ou la gestion des matières fissiles irradiées ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct