Bruxelles: 10% du parc automobile exclus de la zone de basses émissions

Les caméras ANPR permettent d’analyser les plaques d’immatriculation.
Les caméras ANPR permettent d’analyser les plaques d’immatriculation. - René Breny.

Ce 1er janvier, 47.000 véhicules (voitures, bus et camionnettes) immatriculés à Bruxelles ne pourront plus entrer dans la zone de basses émissions (LEZ). Cela représente 10 % du parc automobile immatriculé à Bruxelles. Ils bénéficieront d’une période de trois mois pour s’adapter à la mesure. Si, pendant ce délai, ils circulent, ils seront prévenus de leur infraction par un courrier d’avertissement. Ce n’est qu’à partir du 1er  avril qu’ils risqueront une amende de 350 euros.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct