Voilà pourquoi nous avons autant besoin de culture que de pain

Plus de 2.000 personnes du secteur culturel flamand se sont rassemblées mardi soir au Beursschouwburg à Bruxelles.
Plus de 2.000 personnes du secteur culturel flamand se sont rassemblées mardi soir au Beursschouwburg à Bruxelles. - Belga

Et voilà qu’après avoir opposé la fin du monde et les fins de mois, il faudrait choisir entre les scènes de théâtre et les lignes de métro. Il faudrait que le monde culturel comprenne qu’il doive aussi épargner et qu’il accepte les coupes que lui impose soudain le gouvernement flamand, et singulièrement son ministre-président également ministre de la Culture.

C’est évident, personne n’est à l’abri des économies. Mais ce qui étonne, et inquiète ici, c’est la manière et surtout le contexte dans lequel ces économies, qui touchent aussi la VRT, sont inscrites : un « canon » qui donne une définition très étroite, idéologique et identitaire de l’âme flamande, préférant la tradition à l’imagination, Bokrijk aux nouvelles compagnies théâtrales.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct