Quand l’extrême droite américaine s’attaque aux pro-Trump

On les croyait acquis à la cause Trump depuis l’élection présidentielle de 2016. Des activistes se réclamant de l’alt-right et de la « droite dissidente » se sont associés à un groupe de néo-nazis. Exit « la gauche bien-pensante », leur cible : les pro-Trump, les conservateurs, qu’ils n’estiment pas assez conservateurs. Un groupe baptisé « L’armée Groyper » (en référence à “ Pepe the frog ”, personnage fétiche de l’alt right sur internet), s’est donné pour but de bousculer ce qu’il appelle les « faux conservateurs ». Leur technique : lors d’événements organisés par ces derniers, poser des questions homophobes, antisémites ou racistes pour bousculer l’interlocuteur. Le dernier à en avoir fait les frais : Donald Trump Jr. Refusant de leur donner la parole dimanche lors d’un déplacement pour promouvoir son livre, il a été copieusement hué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct