Le témoignage poignant de Joachim Mununga: «Les chants racistes, c’est du viol»

@News
@News

Dans un manuel de soixante pages, la Pro League essaie de soutenir les clubs dans la lutte contre le racisme, l’homophobie et la discrimination dans le football. Afin de montrer les conséquences que peuvent avoir ces propos sur les individus, la Pro League a invité quelques victimes durant la présentation.

Durant sa carrière, l’ancien joueur Joachim Mununga a été victime à plusieurs reprises de comportements racistes. « J’ai encore beaucoup de rancune et de la haine en moi. J’ai même encore du mal à en parler. Des chants racistes : c’est du viol. Quand j’entends Pierre François (CEO de la Pro League, ndlr) dire que c’est un problème complexe, je me fâche à nouveau », a ajouté ’Joe’, 31 ans. « Il est urgent d’agir. À certains moments, je me sentais abandonné. Je n’ai jamais été soutenu par mes clubs ou mes équipiers. Ils m’obligeaient presque à retenir mes larmes. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct