Commission européenne: Ursula von der Leyen fait une concession à la gauche

Le «
geste
» de von der Leyen pourrait faciliter l’entente entre centre droit et centre gauche à un moment crucial pour l’installation de son équipe.
Le « geste » de von der Leyen pourrait faciliter l’entente entre centre droit et centre gauche à un moment crucial pour l’installation de son équipe. - EPA.

Serait-ce un « quid pro quo » à l’européenne ? Un « échange de services » comme il en est question dans l’affaire, autrement louche, de l’impeachment présidentiel américain ? Personne ne le confirmera officiellement mais force est de constater que « l’ajustement aux noms des portefeuilles » de quatre commissaires-désignés décidé mercredi tombe à pic : à la veille de l’audition des trois derniers futurs membres de la Commission européenne, qui promet de ne pas être une simple formalité…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct