Bruxelles: le ministre de l’Emploi Bernard Clerfayt met Actiris sous pression

Bruxelles: le ministre de l’Emploi Bernard Clerfayt met Actiris sous pression

Pour sa première sortie médiatique depuis le conclave budgétaire, le nouveau ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt (Défi), tance Actiris.

Pour lui, dont le département devra faire une économie de 32,5 millions en 2020, l’Office régional de l’emploi est prié de « faire mieux avec un peu moins ». En s’interrogeant notamment sur sa stratégie, afin de dégager des marges là où c’est possible. « L’objectif, c’est de continuer à rendre Actiris plus efficace et d’aider mieux les personnes en demande d’emploi. Un budget annuel de 720 millions pour 89.000 demandeurs d’emploi inscrits, cela fait 8.000 euros par personne. C’est énorme. Pour un montant pareil, on doit constamment s’interroger sur les stratégies les plus efficaces. Il faut évaluer l’ensemble des mécanismes et donner plus à ceux qui ont le meilleur rapport coût-efficacité. Je compte mener ce travail. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct