Nethys: l’argent du mensonge et de la honte

Nethys: l’argent du mensonge et de la honte

11,6 millions d’euros. On répète : 11,6 millions d’euros. Voilà donc le pactole de Stéphane Moreau. L’argent du mensonge et de la honte.

Le mensonge ? Pas une fois, pas deux fois, mais un nombre incalculable de fois, le manager de Nethys, ses adjoints, des administrateurs du groupe, de son actionnaire Enodia et des hommes politiques se sont portés en faux contre les rumeurs qui disaient que les managers de Nethys avaient accepté in fine la baisse de leur salaire imposée par la loi contre des dédommagements secrets. Malveillance, soupçons indignes : que n’a-t-on entendu ! Mais aujourd’hui, le mensonge est établi : c’est 18 millions au total que trois managers de Nethys et Diego Aquilina, le patron de l’Intégrale, ont empochés, avec l’aval et la complicité d’un autre trio composé du président du conseil d’administration Pierre Meyers, des administrateurs Jacques Tison et François Fornieri, respectivement membres et président du comité de rémunérations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct