Le Goncourt des Lycéens attribué à Karine Tuil pour «Les choses humaines»

Karine Tuil
Karine Tuil - EPA

Dissocié depuis quelques années du Goncourt officiel décerné la semaine dernière, le Goncourt des Lycéens est dévoilé à Rennes à l’issue de deux mois de travail studieux et de longues délibérations. Un prix attendu des éditeurs car très prescripteur auprès des lecteurs.

Ce n’est pas « Soif » d’Amélie Nothomb mais « les choses humaines » de Karine Tuil qui a remporté ce dernier prix littéraire. Le roman, le 11e de l’écrivaine, qui a figuré dans les sélections du Goncourt et du Femina, raconte une affaire de viol qui parle aussi de domination, des faux-semblants et du culte de la performance. L’écrivaine a également gagné le prix Interallié pour son roman.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct