En dix ans, la dette de la Fédération Wallonie-Bruxelles a plus que doublé

Le nouveau ministre du Budget, Frédéric Daerden (PS).
Le nouveau ministre du Budget, Frédéric Daerden (PS). - PhotoNews

La dette de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’élevait fin 2018 à un montant record de 6,768 milliards d’euros, en progression de 5,6 % par rapport à l’année précédente, selon un rapport publié jeudi qui confirme l’endettement croissant de l’entité.

Le poids de cette dette par rapport aux recettes annuelles de la Fédération ne cesse lui non plus de s’alourdir. Fin 2017, elle représentait 60,3 % des recettes de l’entité. Fin 2018, ce ratio était passé à 61,3 %.

En termes nominaux, la dette de la Fédération a plus que doublé (+ 134 %) en une décennie, passant de 2,888 à 6,768 milliards d’euros entre 2008 et 2018, selon ce rapport. Mais grâce à la chute historique des taux d’emprunt enregistrée ces dernières années, le service de cette dette croissante coûte paradoxalement moins cher à la Fédération.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct