Le patient est-il otage de son médecin?

«
 Je n’ai jamais vu de psy dans l’unité d’oncologie où j’étais admise. Pourtant, on y savait que j’étais seule, que j’avais traversé deux deuils récents. Mais je n’ai vu personne.
»
« Je n’ai jamais vu de psy dans l’unité d’oncologie où j’étais admise. Pourtant, on y savait que j’étais seule, que j’avais traversé deux deuils récents. Mais je n’ai vu personne. » - Pierre-Yves Thienpont.

Comment « humaniser » les gestes et les paroles des soignants dans le quotidien des patients, pour une meilleure prise en charge, pour une meilleure guérison ? C’est le sujet qui conduira la parole de Corinne Hubinont et de Martine Piccart le 27 novembre prochain. Rencontre.

« Le patient otage de son médecin », c’est la manière dont la plupart des patients voient leur médecin ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct