Les Etats-Unis réaffirment leur leadership dans la lutte anti-EI

Didier Reynders aux côtés du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du secrétaire général de l’Otan Jen Stoltenberg, jeudi au département d’Etat à Washington.
Didier Reynders aux côtés du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du secrétaire général de l’Otan Jen Stoltenberg, jeudi au département d’Etat à Washington. - AFP.

En d’autres temps, la réunion de Washington regroupant les ministres des Affaires étrangères de la coalition anti-EI (groupe Etat islamique) aurait drainé les foules et monopolisé les unes de la presse outre-Atlantique. Mais pas en ce fébrile jour d’automne, intercalé entre deux auditions publiques au Congrès sur la destitution du président Donald Trump, la visite mercredi du président turc Recep Tayyip Erdogan et le rassemblement électoral de Trump jeudi soir à Bossier City, en Louisiane.

Au milieu de cet embouteillage politico-diplomatique, pris entre le marteau et l’enclume, les trente ministres de la coalition, au rang desquels Didier Reynders pour la Belgique, se sont réunis jeudi à Foggy Bottom, siège du département d’Etat, afin de déterminer la poursuite des opérations contre les éléments djihadistes épars en Mésopotamie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct