Jorge Lorenzo quitte le MotoGP par la petite porte

Le triple champion du monde était tout sourire, ce jeudi à Valence, au moment d’annoncer sa retraite.
Le triple champion du monde était tout sourire, ce jeudi à Valence, au moment d’annoncer sa retraite. - AFP

Marquez-Lorenzo. On allait voir ce qu’on allait voir. Voici un an, les passionnés de MotoGP se délectaient déjà à l’idée de la formation de ce « couple » explosif, façon Senna-Prost, pour le championnat 2019. A l’époque, Jorge Lorenzo était toujours précédé d’une aura prestigieuse. Diable : il en terminait avec deux saisons chez Ducati sur un mode plutôt flatteur. Après une année 2017 difficile pendant laquelle il n’avait pas tenu la comparaison avec Andrea Dovizioso, le pilote maison, il était parvenu à redresser remarquablement la barre l’an passé en décrochant, par trois fois, la victoire.

Dans le paddock, on murmure que la signature de son contrat chez Honda fit grincer des dents son ami Marquez. Derrière le traditionnel « Bienvenue chez nous » politiquement correct (auquel on a eu droit récemment de la part de Neuville à propos de Tänak chez Hyundai en WRC), il semble que Marc n’appréciait qu’à moitié de se retrouver confronté et forcément comparé à Jorge.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct