A l’Opéra de Liège, le lyrisme intemporel du jeune Bizet

Cyrille Dubois, le jeune ténor français, campe un Nadir idéal devant une Leila fière mais fragile interprétée par Annick Massis.
Cyrille Dubois, le jeune ténor français, campe un Nadir idéal devant une Leila fière mais fragile interprétée par Annick Massis. - Opéra royal de Wallonie-Liège.

critique

Œuvre étrange que ces Pêcheurs de perles, composé par un jeune musicien de 25 ans, juste rentré de son séjour romain à la Villa Medicis. Le livret (une histoire d’amour maudit dans l’antique Ceylan sur fond de contrainte religieuse sectaire) obéit à une vague d’exotisme qui devient très à la mode. Bizet y répond avec une écriture pleine de sensations inédites mais qui ne recherche pas une prétendue couleur locale. Tout le charme réside dans les multiples jeux de couleurs d’une partition savamment construite et dans la beauté lyrique des airs confiés aux protagonistes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct