Vincent Rousseau et Bashir Abdi: «Le marathon, c’est bien plus agréable que la piste»

Vincent Rousseau a montré à Bashir Abdi ses circuits d’entraînement de la forêt de Soignes. Entre les deux hommes, une vraie complicité s’est installée.
Vincent Rousseau a montré à Bashir Abdi ses circuits d’entraînement de la forêt de Soignes. Entre les deux hommes, une vraie complicité s’est installée. - OLIVIER POLET.

Quand on leur a fait part de l’idée de les réunir, si possible à mi-chemin entre leur domicile respectif de Gand et de Mons, histoire de faire connaissance, Bashir Abdi et Vincent Rousseau, le nouveau et l’ancien recordman de Belgique du marathon, n’ont pas hésité une seconde. « Avec plaisir ! J’aimerais beaucoup rencontrer Vincent ! », a avoué le premier. « Et si on se rencontrait près de la forêt de Soignes où je connais plusieurs très beaux parcours ? », a répondu le second. « Bashir pourrait ainsi s’entraîner et moi je l’accompagnerais à vélo ! » Une idée acceptée avec enthousiasme par Abdi. Avant de s’en aller à deux dans une magnifique futaie en bordure de Notre-Dame-au-Bois, ils ont pris la peine de faire connaissance et de comparer leur expérience de la reine des courses sur route. En témoignant, l’un et l’autre, d’un énorme respect mutuel. Un moment magique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct