Sri Lanka: Gotabaya Rajapaksa, candidat présidentiel au passé violent

Gotabaya Rajapaksa (chemise rouge) salue ses partisans après avoir présenté sa candidature à l’élection présidentielle, le 7 octobre à Colombo. A ses côtés, main levée, son frère aîné Mahinda, qui dirigea le pays de 2005 à 2015.
Gotabaya Rajapaksa (chemise rouge) salue ses partisans après avoir présenté sa candidature à l’élection présidentielle, le 7 octobre à Colombo. A ses côtés, main levée, son frère aîné Mahinda, qui dirigea le pays de 2005 à 2015. - Reuters.

Portrait

Moustache fournie et crinière cendrée, Gotabaya Rajapaksa arbore un sourire jovial sur les posters placardés à travers le Sri Lanka en vue de l’élection présidentielle qui se déroule ce samedi 16 novembre. Agé de 70 ans, ce nationaliste bouddhiste et cinghalais, issu de l’ethnie majoritaire de l’île, a percé parmi un nombre record de 35 candidats et s’est imposé comme l’un des grands favoris du scrutin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct