Une machine qui fait vibrer le mucus

On n’est pas dans un hôpital universitaire pour rien : le service de pneumologie des Cliniques Saint-Luc mène actuellement une recherche sur une technique de kinésithérapie qui pourrait améliorer la fonction respiratoire des patients et in fine d’entraîner une influence positive sur leur condition physique. Il s’agit d’une machine destinée à aider les patients à mieux vider leurs poumons durant la phase expiratoire. Simeox, c’est son nom, fait vibrer l’air dans les poumons et modifie la structure du mucus bronchique afin de l’expectorer plus aisément. Les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) sévères génèrent en effet du mucus très visqueux et très abondant dans les voies respiratoires. Il s’ensuit un encombrement bronchique : le mucus en excès devient alors un support favorisant les infections. En obstruant les voies aériennes, il génère également une insuffisance respiratoire avec des impacts plus ou moins graves sur l’organisme (essoufflement, détresse respiratoire, diminution du tonus cardiaque…).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct