Colette Braeckman: «Mon témoignage du génocide au procès Rwanda»

Colette Braeckman était auditionnée en tant que «
témoin de contexte
».
Colette Braeckman était auditionnée en tant que « témoin de contexte ». - Belga

La première impression que laissa le Rwanda, alors qu’il était comparé au Zaïre de Mobutu vers la fin des années 80, était celle d’un pays tout entier tourné vers le développement, d’où la politique était, apparemment, reléguée au second plan. Une vitrine, où la beauté des paysages et la discipline des habitants n’allaient plus longtemps dissimuler des problèmes soigneusement tus, mais que nul ne pouvait ignorer : pauvreté accablante dans les campagnes, surpopulation, effets dévastateurs d’une dévaluation de 40 % du franc rwandais qui allait réduire de moitié un pouvoir d’achat déjà minimal.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct