Alain Hutchinson au «Soir»: «Nous avons pacifié les relations complexes entre Bruxelles et l’Europe»

Voilà presque cinq ans qu’Alain Hutchinson a créé la fonction de Commissaire à l’Europe et aux organisations internationales. Il va conserver encore pour quelque temps son bureau, avenue d’Auderghem.
Voilà presque cinq ans qu’Alain Hutchinson a créé la fonction de Commissaire à l’Europe et aux organisations internationales. Il va conserver encore pour quelque temps son bureau, avenue d’Auderghem. - DOMINIQUE DUCHESNES.

RENCONTRE

Jusqu’en 2014, les relations entre les autorités bruxelloises et les institutions européennes étaient inexistantes ou tendues. Pourtant, la présence internationale génère, au dernier comptage, 121.000 emplois (81.000 directs et 40.000 indirects). Voici cinq ans, le gouvernement régional inscrit, dans son accord de majorité, la désignation d’un « Commissaire à l’Europe, chargé des contacts entre la Commission, le Parlement et le Conseil d’une part, Bruxelles de l’autre ». Alain Hutchinson est désigné. Ses détracteurs grincent sur le « recasage » d’un camarade (l’éternel proche de Charles Picqué), les autres soulignent l’adéquation de son parcours (secrétaire d’Etat bruxellois, parlementaire européen) à la fonction.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct