Il n’y a pas que Nethys qui a joué avec le plafond salarial: les petits montages des sociétés publiques

Luc Partoune, qui reste le patron de Liege Airport est en conflit ouvert avec son conseil d’administration
Luc Partoune, qui reste le patron de Liege Airport est en conflit ouvert avec son conseil d’administration

On parle toujours du décret gouvernance. On devrait en réalité parler « des » décrets. Au printemps 2018, en réponse à l’affaire Publifin, deux décrets furent en effet adoptés par le parlement wallon. Le premier, porté par la ministre des Pouvoirs locaux Valérie De Bue, plafonne les rémunérations dans les intercommunales et leurs filiales (comme Nethys) à 245.000 euros par an (hors index). Il est entré en vigueur le 24 mai 2018. Le second, poussé par le ministre-président Willy Borsus, fixe les mêmes règles salariales au sein des unités d’administration publique (UAP), comme Liège Airport ou la SRIW. Il entrait en vigueur le 1er juillet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct