Procédure de destitution: un conseiller de Trump a voulu rendre secrète la conversation ukrainienne

Procédure de destitution: un conseiller de Trump a voulu rendre secrète la conversation ukrainienne

Un conseiller de Donald Trump a recommandé de restreindre l’accès à la conversation avec le chef de l’Etat ukrainien qui a déclenché l’actuelle procédure de destitution du président américain, selon son témoignage devant le Congrès rendu public samedi.

Timothy Morrison, un spécialiste de l’Ukraine à la Maison Blanche, a déclaré au Congrès qu’il avait immédiatement réalisé le caractère ultrasensible de l’appel téléphonique entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelensky le 25 juillet.

Dans cet appel, dont la transcription a finalement été publiée par la Maison Blanche fin septembre, M. Trump avait demandé à son homologue d’enquêter sur le démocrate Joe Biden, bien placé pour l’affronter lors de la présidentielle de 2020.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct