France: la projection de «J’accuse» perturbée, les salles évacuées

France: la projection de «J’accuse» perturbée, les salles évacuées

Des militants féministes opposés à la diffusion de «J’accuse» de Roman Polanski, visé par une nouvelle accusation de viol, ont perturbé samedi soir une séance de cinéma du TNB à Rennes, qui a été annulée, a-t-on appris dimanche.

«On a envahi le TNB à Rennes pour exiger la déprogrammation de ‘J’accuse’ !!! Des centaines de personnes ont été évacuées, on attend de rencontrer le directeur qui a expliqué dans une lettre que projeter ‘J’accuse’ c’était ouvrir le débat», a posté sur Twitter «Jeanne La Rouge», militante féministe et syndicaliste étudiante.

Après une longue discussion avec les militants, la direction a décidé de déprogrammer les trois séances prévues dimanche, mais a maintenu les suivantes.

Dans une longue lettre publiée sur le site du TNB, le directeur Arthur Nauzyciel explique les raisons de son choix.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct