Mathieu van der Poel: «J’aurais voulu bondir là-haut pour saluer papy...»

©News
©News

C’était son héros, son plus fidèle supporter aussi, qui exprimait son admiration pour un petit-fils surdoué au travers de coups de fil fréquents, le lundi, au lendemain des week-ends de compétition. Raymond Poulidor s’est éteint mercredi dernier, plongeant ses proches et toute la famille du vélo dans une tristesse à la mesure de sa « poupoularité ». Mais comme il l’avait annoncé dans les heures qui avaient suivi la triste nouvelle, Mathieu van der Poel était bien en selle, samedi à Tabor. Parce que la compétition est inscrite dans le patrimoine génétique du clan, et parce qu’une victoire est assurément le plus bel hommage qu’il pouvait rendre à son grand-père maternel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct