Un tiers de la recherche financée par des avantages fiscaux ou subsides

Un tiers de la recherche financée par des avantages fiscaux ou subsides
Belga

L’appui gouvernemental aux entreprises pharmaceutiques atteint des records. En cinq ans, près de 2,8 milliards d’euros ont été injectés dans le secteur. Un tiers de la facture pour la recherche sur des nouveaux médicaments est désormais payée par le contribuable, rapportent Het Laatste Nieuws et De Morgen lundi.

Peu de pays européens sont aussi solidaires avec l’industrie pharmaceutique que la Belgique. Le gouvernement a injecté dans le secteur un total de 2,77 milliards d’euros entre 2013 et 2017 sous forme d’avantages fiscaux et subsides. Cela représente une moyenne annuelle de 554 millions d’euros, soit un record. Entre 2008 et 2012, le secteur a bénéficié au total de 995 millions d’euros.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct