«Une solution pour valoriser notre lait»

Nathalie Van Landschoot, productrice laitière
: «
Les gens ne se rendent pas compte qu’être payé 38 centimes le litre, c’est une sacrée différence par rapport aux prix du marché.
»
Nathalie Van Landschoot, productrice laitière : « Les gens ne se rendent pas compte qu’être payé 38 centimes le litre, c’est une sacrée différence par rapport aux prix du marché. » - D.R.

Les lamentations, très peu pour elle. « Avec C’est qui le patron ?!, nous avons trouvé une solution pour valoriser notre lait dont nous sommes fiers et ainsi moins enrichir des multinationales », assure avec optimisme Nathalie Van Landschoot, 33 ans. Avec son mari Vincent De Valck, 38 ans, elle exploite la Ferme du Moulin à Froidchapelle (Hainaut) qui fait partie des 60 exploitations en cheville avec la marque, via la coopérative Coferme. « Les gens ne se rendent pas compte qu’être payé 38 centimes le litre, c’est une sacrée différence par rapport aux prix du marché qui tournent en ce moment autour de 32 centimes. Ces six centimes d’écart nous offrent une différence importante, vu que nous produisons 500.000 litres de lait par an. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct