L’équipe d’Ursula von der Leyen est au complet (sans Britannique)

Oliver Varhelyi
Oliver Varhelyi - Reuters

L’horizon s’est finalement dégagé plus vite que pouvait le craindre Ursula von der Leyen – et tous ceux qui s’impatientent de voir se refermer la parenthèse des « affaires courantes » à laquelle la Commission est réduite, depuis le 1er novembre, date normalement prévue de l’entrée en fonction du nouvel exécutif européen.

C’est même un petit « miracle » qui s’est produit. Car Oliver Varhelyi, le candidat commissaire désigné par le gouvernement hongrois dirigé par Viktor Orban, chantre de « l’illibéralisme », a échappé à l’écueil d’une seconde audition au Parlement européen. Le candidat a arraché ce « feu vert », sur la seule foi d’engagements écrits… qui ne diffèrent guère de ce qu’il avait promis oralement jeudi dernier. Manifestement, dans l’esprit de nombre d’élus qui lui avaient opposé un carton orange la semaine passée, il était temps d’en finir…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct