Test-Achat veut une loi sur les allégations autour des céréales complètes

La présence de céréales complètes dans un aliment est devenue un argument de vente dans les rayons des magasins.
La présence de céréales complètes dans un aliment est devenue un argument de vente dans les rayons des magasins. - Mathieu Golinvaux

Début octobre, le Conseil supérieur de la santé (CSS) a frappé les esprits avec douze recommandations alimentaires, dont les cinq premières composent un outil didactique baptisé « épi alimentaire ». Classées par ordre d’impact positif, elles visent à rallonger l’espérance de vie et la durée d’existence en bonne santé. La toute première d’entre elles, c’est de consommer au moins 125 g de céréales complètes par jour, que l’on peut trouver notamment dans certains types de pain, de pâtes, de riz ou encore de müesli pour le petit déjeuner.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct