Un flirt MR-CDH? La rumeur est là, le démenti aussi

Au bureau du CDH lundi, il nous revient que Maxime Prévot a préféré en sourire
: «
J’enverrais bien un petit message disant qu’étant donné la bataille en cours au MR, on pourrait accueillir au CDH le courant humaniste du MR
!
»
Au bureau du CDH lundi, il nous revient que Maxime Prévot a préféré en sourire : « J’enverrais bien un petit message disant qu’étant donné la bataille en cours au MR, on pourrait accueillir au CDH le courant humaniste du MR ! » - Dominique Duchesnes.

Une nouvelle tentative de rapprochement MR-CDH, comme celle opérée par Louis Michel et Gérard Deprez voici 20 ans (qui a donné naissance à la fédération PRL-FDF-MCC puis au MR) est-elle en cours ? La question agite quelque peu libéraux et centristes depuis les déclarations du candidat à la présidence du MR ce week-end, Georges-Louis Bouchez (dans La Libre, la DH et à RTL). Le jeune sénateur montois a évoqué, pour l’avenir, une « recomposition du paysage politique », estimant « qu’un dialogue avec Maxime Prévot (président du CDH) et d’autres sur une démarche structurée de rapprochement peut avoir son intérêt ». Concrètement, cela « passerait par exemple par des listes communes ou jointes ou encore par un partenariat privilégié dans la formation des gouvernements. Et cela pourra déboucher peut-être sur un élargissement de notre fédération », précise Bouchez. Qui assure n’avoir aucune intention « hostile ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct