Coalition fédérale: l’ombre de Magnette sur l’élection au MR?

Coalition fédérale: l’ombre de Magnette sur l’élection au MR?

Car s’il était déchargé de cette mission lundi prochain, au profit d’un formateur censé concrétiser à partir du 25 novembre une coalition bien définie, cela pourrait avoir une incidence sur le scrutin bleu, dont le résultat est attendu quatre jours plus tard, le 29 novembre. Puisque l’un des deux candidats MR en lice (Georges-Louis Bouchez) a dit sa préférence pour une majorité autour du PS et de la N-VA ; tandis que l’autre (Denis Ducarme) a fait savoir qu’une équipe sans la N-VA lui conviendrait très bien. Et donc Paul Magnette pourrait indirectement influer sur le vote libéral, selon qu’il conclura qu’un arc-en-ciel (sans la N-VA) doit être tenté, ou au contraire, qu’il faut réessayer une majorité autour du PS et de la N-VA. L’un des deux candidats apparaissant alors davantage en phase avec le scénario du moment.

Tout ceci pour autant que la mission d’information s’achève bien en début de semaine prochaine au profit d’un formateur. Et qu’un rouge puisse influencer des bleus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct