Alcool au volant: consommer les soirs de semaine, une tendance inquiétante

Selon certaines études, un doublement des contrôles d’alcoolémie serait susceptible d’entraîner une baisse de 30 à 40
% du pourcentage de conducteurs positifs.
Selon certaines études, un doublement des contrôles d’alcoolémie serait susceptible d’entraîner une baisse de 30 à 40 % du pourcentage de conducteurs positifs. - Shutterstock

Deux conducteurs contrôlés sur cent, en Belgique, circulaient avec une alcoolémie supérieure à la limite légale. C’est la principale conclusion de la dernière étude de l’institut Vias sur le comportement des Belges en matière d’alcool au volant. Les études internationales le montrent : l’automobiliste belge continue à avoir « un problème » avec la conduite sous influence. Selon une des plus récentes réalisées dans 38 pays sur cinq continents, notre pays figure dans le top 3 des mauvais élèves.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct